Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 17:15

Un véritable bijou, voilà résumé en trois mots le roman policier historique d’Eric Fouassier. Comment le présenter sans trop en dire ? Nous sommes en 1830. Après trois journées révolutionnaires, connues sous l’appellation des Trois glorieuses, à l’issue desquelles le peuple a l’impression de s’être fait confisquer la victoire par la bourgeoisie, l’ambiance est délétère. Louis-Philippe est monté sur le trône. On sent que la situation politique instable peut déraper à tout moment, sous n’importe quel prétexte. A Paris, on ne sait quand, un enfant réussit à échapper à un prédateur sexuel qui le retenait emprisonné dans une cave sordide en compagnie d’un autre enfant qui, lui, n’a pas eu l’opportunité d’échapper aux griffes du monstre. C’est précisément ce monstre que traque le jeune inspecteur Valentin Verne, agent du service des mœurs. Ce monstre a pour surnom Le vicaire et, depuis un moment, il lui file entre les doigts comme il a réussi à échapper à son père, lui-même policier. Mais voilà que, au regard des compétences qu’il affiche, le patron de la Sûreté, la Police judiciaire de l’époque, recrute Valentin parmi son équipe pour résoudre une délicate affaire portant sur des morts suspectes dont celle du fils d’un personnage très important et membre influent de la chambre des pairs. Valentin Verne mène une enquête risquée, se confronte à toutes sortes de dangers et met sa vie en péril. Ce personnage étonnant qui a fait de brillantes études de chimie a préféré embrasser la carrière de policier. Mais il va mettre au service de son enquête ses connaissances scientifiques. Il va aussi bénéficier de l’aide d’un illustre policier à la retraite : un dénommé Vidocq. Après bien des péripéties, Valentin Verne finira par mettre à jour un complot dont il va découvrir avec le plus grand étonnement l’instigateur. Ce succès va le porter à la tête du Bureau des affaires occultes créé pour résoudre ce genre d’affaires. On va aussi faire une étonnante découverte à propos du parcours de valentin Verne depuis l’enfance. Ajoutons à cela qu’il va vivre une aventure sentimentale. On comprend ainsi que ce roman contient tous les ingrédients qui ont fait, en leur temps, le succès des grands classiques du genre.

Le récit est servi par une très belle écriture, parfaitement en adéquation

 avec le style de l’époque. Le lecteur apprend beaucoup de choses, non seulement dans le domaine de la pharmacologie dont Eric Fouassier est un éminent spécialiste, mais aussi sur un plan historique et sociologique. Sur un plan lexical également. Le rythme est soutenu et le suspense est constamment entretenu. On est tenu en haleine du début jusqu’à la fin.

Je dois dire qu’après cette lecture, il va me falloir un peu de temps pour retrouver le même souffle, le même talent, dans mes lectures ultérieures. Je viens d’achever l’écriture d’un polar dont une partie se situe elle aussi au XIXe siècle. La lecture du « Bureau des affaires occultes » m’a donné envie de m’attarder encore dans ce siècle si passionnant dont Eric Fouassier a intégré aussi brillamment son intrigue. J’ai aussi contracté l’envie de lire la suite des aventures de Valentin Verne car je devine que le Bureau des affaires occultes n’a pas fini de faire parler de lui.

Le bureau des affaires occultes, de Eric Fouassier, Albin Michel, mai 2021, 356 pages, 20 € 90.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Superbe roman , dont on espère une suite....
Répondre

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche