Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 14:51

Ames sensibles s’abstenir. Pour autant, c’est un polar prenant qu’on ne lâche pas tant on a envie de connaître la suite. Si le fond de l’histoire est sordide, l’intrigue est bien construite, bien traitée et le récit mené sur un rythme alerte. Le suspense est entretenu de la première à la dernière page sans temps morts. Un style incisif sert à la perfection un récit mené tambour battant. Le côté dramatique de l’histoire n’exclut pas quelques touches d’humour et, par moments, une forme de satire sociale. Avec cet opus, Jean Dardi crée un personnage original, une policière spécialisée dans la traque de criminels s’attaquant à des enfants et autorisée par sa hiérarchie à s’affranchir des procédures. Surnommée à juste titre « la louve », c’est une sorte de fauve qui traque des prédateurs. En l’occurrence, dans « Le voleur d’âmes », elle se lance sur les traces d’un serial killer qui, depuis une vingtaine d’années, s’en prend impunément à des adolescentes dans un petit coin de la Bourgogne. Ce détraqué, après les avoir tuées, prélève leurs yeux. C’est là le côté un peu trash de l’histoire mais qui ne nuit pas à son intérêt pour les amateurs de vrais thrillers. L’idée de cette intrigue est originale. L’aspect psychologique des personnages est bien traité. Les amateurs du genre se régaleront.

Le voleur d’âmes, de Jean Dardi, éditions Inceptio, octobre 2021, 396 pages, 19 € 90.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche