Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 12:31

Lucas Corso, mercenaire de la bibliophilie et chasseur de livres, reçoit de la part de clients la double mission d’authentifier un chapitre manuscrit des Trois mousquetaires et de déchiffrer l’énigme d’un étrange livre, Les neuf portes du royaume des ombres, brûlé en 1666, en même temps que son auteur, sur ordre du Saint-Office. Voilà posé, selon les termes mêmes du texte de la quatrième de couverture, le cadre de cette histoire qui va conduire le personnage principal de Tolède à Paris, en passant par le Portugal. Corso va vivre un parcours semé d’embûches et de chausse-trapes, être confronté à d’autres personnages dont il aura toutes les peines du monde à reconnaître en eux amis ou ennemis et, pour couronner le tout, se colleter avec un défi qui lui paraîtra de plus en plus opaque et insurmontable. Il s’agit indéniablement d’un roman d’aventures, bourré d’action mais aussi d’un ouvrage d’initiation à la bibliophilie en même temps qu’à la démonologie. En effet, les livres rares à la recherche desquels s’est lancé Corso ne sont ni plus ni moins que des ouvrages initiatiques et ésotériques qui recèlent un rituel permettant de convoquer le Diable. Club Dumas est aussi un formidable monument de culture dédié à la bibliophilie. Soit Pérez-Reverte est un bibliophile averti auquel cas, sa culture en ce domaine est assez impressionnante, soit il a conduit un énorme travail de documentation, soit encore il possède une inventivité hors normes car les planches reproduites dans le roman comme les références bibliographiques paraissent plus vraies que nature. Seul inconvénient : les données et considérations d’ordre bibliophilique sont quelque peu envahissantes. Même si elles se trouvent au cœur même de l’intrigue, elles auraient gagné à être moins importantes pour être plus digestes et ne pas alourdir inutilement la lecture. Pour autant, je suis allé avec beaucoup d’intérêt jusqu’au terme de ce passionnant roman dont le dénouement est à l’image du livre : étonnant et inattendu. Un bon moment de lecture que je n’hésite pas à recommander.

 

Club Dumas, de Arturo Pérez-Reverte, JC. Lattès, 1994, 390 pages.

108_0758.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche