Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 21:01

Si le salon du livre de La Croix-Valmer n’a pas connu l’affluence souhaitée, c’est sans doute à cause du premier soleil qui a poussé les gens vers les plages et à cause des bikers qui ont paralysé les routes du Golfe. Peut-être aussi l’emplacement excentré de la salle Voli a-t-il également joué un rôle dans cette désaffection cruellement ressentie par les organisateurs et les auteurs. L’organisation était sans faille et le libraire comme les acteurs de la MJC méritaient beaucoup mieux que ce succès très mitigé. Pour les auteurs, ce fut également une déception mais ce fut aussi, salutaire consolation, l’occasion de retrouvailles. Cinquante auteurs avaient été conviés pour ces deux journées placées sous le signe de la qualité, de la convivialité et de l'éclectisme. En effet, la production exposée allait du polar à la bande dessinée, en passant par la littérature générale, le témoignage, la littérature enfantine ou la littérature spécialisée. Des conférences accompagnaient les signatures. Une personnalité d'honneur assurait la présidence, en la personne de Vladimir Fédorowski. J'y ai retrouvé des connaissances. Sur la photo ci-jointe, je me retrouve aux côtés de deux auteurs déjà présents les années précédentes et qui, comme moi, écument les salons. A gauche, c’est Bernard VITIELLO, auteur marseillais qui a produit deux excellents polars ( Divan  noir ; Léo Prat et la forme blanche ) publiés aux éditions Déméter http://www.amazon.fr/Noir-divan-Bernard-Vitiello/dp/291654836X/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1367694479&sr=1-

 

https://www.facebook.com/pages/L%C3%A9o-Prat-et-la-Forme-blanche-de-Bernard-Vitiello/144782592261558?fref=ts

 

1&keywords=noir+divansalon-La-Croix-2.jpg . Il est fortement influencé par le roman noir américain des années soixante / soixante-dix. Au centre, se trouve Bernard DEGIOANNI qui réside dans la région d’Arles et dont la production est éclectique, allant du polar ( La femme-nénuphar ) à l’anticipation ( Les naufragés de l’ Apocalypse ), en passant par une littérature poétique ( Confessions d’une mer esseulée ) http://www.amazon.fr/femme-n%C3%A9nuphar-Bernard-Degioanni/dp/2352167108/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1367694421&sr=1-1&keywords=la+femme-n%C3%A9nuphar . A droite, peut-être aurez-vous reconnu votre serviteur dont ce blog commente suffisamment abondamment la production pour ne pas en rajouter dans cet article. Nous avons eu plaisir à nous retrouver et à échanger autour de notre passion commune, que ce soit en attendant les lecteurs ou en partageant les temps de convivialité, à l’image de l’excellent buffet dressé samedi midi par les organisateurs auxquels il convient de rendre une nouvelle fois hommage. Les leçons de ce semi-échec seront – j’en suis persuadé – tirées de façon opérationnelle et, l’an prochain, nous devrions nous retrouver dans des conditions plus favorables.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche