Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 15:27

Billy  Bob Holland, un ancien policier reconverti dans le métier de détective privé, traîne derrière lui le remords obsédant d’avoir tué accidentellement son ancien coéquipier. Personnage complexe, plongé dans l’univers violent et corrompu de l’Ouest américain, il est entraîné dans une enquête qui concerne au premier chef Lucas, le fils d’un type véreux, qui est en fait son véritable enfant. Lucas est accusé du meurtre d’une jeune fille et Billy Bob va s’appliquer à rechercher les preuves de son innocence. La partie ne sera pas facile et son enquête contrarie beaucoup de monde. Il va être confronté à un écheveau complexe de relations et à la violence des différents protagonistes, au centre d’embrouilles de toutes sortes allant des agissements stupides et délictueux d’une bande de blousons dorés aux manigances des services de police ( Fédéraux et stups mexicains ), en passant par le meurtre d’un mauvais garçon.  On est dans la quintessence du roman noir américain baignant dans une atmosphère délétère où règne une violence latente et parfois manifeste. L’intrigue est trouble comme l’ambiance de ce thriller et l’écriture est à l’avenant. Certes, « La rose du Cimarron » présente d’indéniables qualités et James Lee Burke est à l’évidence un auteur coté mais je n’y ai pas trouvé mon compte. Une impression toute mitigée, donc.

La rose de Cimarron, de James Lee Burke, Editions Rivages, avril 2001, 335 pages.

la-rose-du-cimarron.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche