Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 07:57

108_1296.JPGUn salon du livre est toujours une occasion de rencontres et de retrouvailles. Ce fut le cas avec Brigitte Aubert que je ne connaissais que de nom  et dont j’avais particulièrement aimé « Eloge de la phobie », rencontre que j’évoque d’ailleurs sur cette page. S’agissant de Bernard Degioanni, ce furent plutôt des retrouvailles puisque, depuis quelque temps, nous écumons ensemble les salons du livre. Si je le classe volontiers dans la rubrique des auteurs de polars, son premier titre « Confessions d'une mer esseulée » empêche de le confiner à cette seule catégorie puisque ce roman appartient plutôt au genre fantastique. Son troisième opus « Les naufragés de l’Apocalypse », paru en 2012, le confirme puiqu'il le conduit à s’aventurer aux confins de la fantasy et de l’anticipation. Pourtant, il semble retourner au policier avec son prochain livre, un polar à paraître vraisemblablement en 2014 sur lequel j’aurai le plaisir de revenir en détails lors de sa parution.  Si j’évoque la présence de Bernard Degioanni sur le salon de Toulon, c’est parce que l’envie m’a pris de remettre en lumière son excellent roman « La femme-nénuphar » auquel j’avais consacré une chronique sur ce blog http://www.mafabriquedepolars.com/article-coup-de-coeur-la-femme-nenuphar-de-barnard-degioanni-115671190.html et que je situerais volontiers à la frontière entre le polar et le roman d’aventure. Je vous invite à le lire avant de découvrir son nouvel opus annoncé plus haut.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche