Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 13:22

noir-divan-1.jpgvitiello-2.jpgequarrisseur.jpgOn évoque souvent le « polar marseillais » incarné par la maison d’édition JIGAL dont la spécificité semblerait se situer dans une forme de repli sur l’identité phocéenne ou, tout au moins, méditerranéenne. L'univers des auteurs de polars méditerranéens ne se résume pas à cela. Au-delà de cette catégorisation qui me paraît ressortir du folklore et qui suscite régulièrement la condescendance des élites parisiennes, il convient de signaler l’existence d’auteurs marseillais appartenant au monde du polar, qui s’inscrivent pleinement dans l’univers du « noir », et qui, bien que fiers eux aussi de leurs racines phocéennes, ont une dimension qui dépasse le cadre de la seule culture méditerranéenne. C’est le cas des deux auteurs auxquels j’ai décidé de consacrer une série de deux articles : Bernard Vitiello et Manon Torielli.

Le premier, Bernard Vitiello, a déjà derrière lui un beau parcours d’écrivain, spécialiste du « noir ». Son premier opus, « Noir divan » sort en 2009 chez Déméter. Avec « Léo Prat et la forme blanche » paru en avril 2011, toujours chez Déméter, il livre un polar fantastique inspiré d’une expérience personnelle sur laquelle il a greffé une fiction policière. Ce roman a été couronné par le prix Rayon du polar. Entre-temps, Bernard Vitiello a rejoint les éditions Ska qui publient en version numérique, en association avec les éditions du Horsain qui se chargent de la version papier. Il y publie, au début de cette année, son troisième roman    « L’équarrisseur »  , un polar dans la grande tradition du noir, dans la collection « Noir de suiTe » dont son éditeur lui confie la direction. et diffusé sur une centaine de sites dont http://ska-librairie.net/index.php?id_product=147&controller=product   et http://librairie.immateriel.fr/fr/ebook/9791023402773/l-equarrisseur . Actuellement, cet auteur infatigable travaille de front sur trois ouvrages : un thriller « Mauvais garçons », un roman fantastique « Théo Volf et les treize » et une nouvelle sur Sade. Il convient d'ajouter que cet auteur éclectique a aussi produit quantité de recueils poétiques.   

On retrouve, dans le style de Bernard Vitiello comme dans le contenu de ses romans, le signe de son attachement aux auteurs de la grande époque du « noir », Chandler, Chase ou encore Spillane, en cohabitation avec d'autres formes de la littérature noire. Un auteur talentueux, des romans originaux et forts qui méritent d’être découverts et qu’apprécieront – j’en suis sûr – les connaisseurs attachés à la grande tradition du « noir ».

https://www.facebook.com/vitiello.bernard?fref=ts

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche