Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2021 3 28 /04 /avril /2021 07:15

Voilà un polar et, plus largement un roman, original et passionnant. Imaginez un univers où se confondent personnages réels et personnages imaginaires. Imaginez que tous ces personnages sont à la fois des originaux et des doublures avec un pied dans la réalité et l’autre dans l’imaginaire. Imaginez tous les interprètes d’un metteur en scène se retrouvant sous les traits de leurs personnages réunis autour du réalisateur. Pour terminer, imaginez que cet univers est celui de l’œuvre de Hergé. Tous ceux qui ont gravité autour de Tintin pour le meilleur et pour le pire se trouvent réunis au château de Moulinsart rebaptisé pour la circonstance Moulinserre. Ils sont venus fêter l’anniversaire de la Castafiore à l’invitation de Tintin. Mais que dis-je là ? En fait, le casting est composé

 de pseudos trouvés avec beaucoup de créativité et d’humour sous lesquels on reconnaît aisément chacun des protagonistes de l’œuvre d’Hergé. Vous identifierez aisément, sous les pseudos de Martin, du professeur Tournelune, du capitaine Paddock, des frères Durandt, de la Castraflore, du majordome Hector, du chien Pilou, et de bien d’autres, les figures emblématiques des albums de Tintin. Mais que voulez-vous, les ayant-droits du dessinateur ( Hervé dans le roman ) se montrant très pointilleux, il a bien fallu recourir à un subterfuge. Même l’image du château qui figure sur la couverture est ambigüe et s’appelle Moulinserre.  Au-delà de ce stratagème, ce qui est génial dans ce roman, c’est que l’auteur réussit à nous faire flotter entre réalité et fiction, une sorte de second degré très réussi, résultat d’une belle originalité, d’une grande créativité et, à l’évidence, d’un beau talent puisque le résultat est une parfaite réussite. Tous sont là pour l’anniversaire de la Castraflore mais la fête tourne vite au drame quand on découvre que la diva a été victime d’un meurtre dans sa chambre. On fait appel à la commissaire Satisfaction Cantono qui, assisté de ses deux adjoints et des inénarrables jumeaux Durandt, va enquêter en auditionnant tout ce beau monde. Tous ou presque ont une bonne raison d’en vouloir à la diva, même Martin. Les pistes et les suspects s’accumulent pour le plus grand plaisir du lecteur. C’est bien écrit, il n’y a pas de temps morts et on revisite agréablement l’œuvre d’Hergé. Je ne suis pas un tintinophile averti mais j’ai lu la plupart des albums de Tintin, ce qui m’a permis de naviguer sans trop de difficulté parmi ce réseau de références. C’est donc un polar réservé en priorité à celles et ceux qui ont lu tout ou partie des albums d’Hergé. C’est aussi une forme d’hommage à cette œuvre considérable et universelle, un hommage réalisé par un expert. J’ai vécu une plongée très agréable dans cet univers particulier. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus et cela vous donnera peut-être l’envie de redécouvrir l’œuvre d’Hergé.

Meurtres à Moulinserre, de Renaud Nattiez, éditions Sépia, mars 2021, 278 pages, 20 €.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Issn 2267-0947

  • : Le blog de ma fabrique de polars
  • : J'écris et je publie des polars, ou des thrillers, selon les préférences. Ce blog est destiné à les présenter, à évoquer mon activité d'écriture et à publier mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche